farine d'insecte nouvelle tendance

La farine d’insectes: une nouvelle tendance ?

Depuis 2015 et la nouvelle réglementation européenne sur les « Novel Food », la donne à changée en matière de consommation d’insectes par les être humains. En effet, il est dorénavant possible de commercialiser, après autorisation de la commission, des produits issus de la culture des insectes. Depuis, plusieurs autorisations ont été délivrées, notamment pour des aliments contenants entre autres des larves de coléoptère, de criquet ou de grillon sous formes entières ou bien de farine. Mais du point de vue nutritionnel, qu’en est il de la farine d’insectes ? Dirigeons-nous vers une nouvelle tendance pour le futur ?

alimentation farine insecte

Que dit la loi sur les farines d’insectes

En 2015 à été votée une loi au niveau européen définissant et encadrant la « Novel Food« , c’est-à dire un aliment n’ayant pas été consommé de manière significative par les européens auparavant.

Cette législation, encadrant différents types de consommation comme les algues, les insectes, les nouvelles protéines végétales ou d’autres aliments plus traditionnels venant d’autres pays hors europe, s’inscrit dans l’objectif de la transition écologique et la recherche de nouvelles manières de consommer, plus respectueuses de l’environnement.

Dans son règlement, la commission à néanmoins soumis certains points :

  • Ces nouveaux aliments doivent au préalable faire l’objet d’une demande d’autorisation de mise sur le marché.
  • Ils doivent être soumis à l’expertise scientifique de l’autorité européenne de sécurité des aliments.

Pour les insectes, seules 3 espèces à ce jour ont obtenu l’autorisation, le grillon, le ténébrion et le criquet. mais d’autres dossiers sont en cours d’examen afin d’élargir la variété.

Dans la réalité, la commercialisation de produits alimentaires à base d’insectes existe depuis bien plus longtemps en Europe. De nombreux restaurateurs proposent déjà depuis quelques années des burgers au vers, ou bien des sushis aux insectes, mais ils surfaient jusque-là sur un flou juridique qui existait depuis bien longtemps.

La farine d’insectes: une nouvelle source de protéines ?

Même sans le savoir, nous ingérons chacun d’entre nous entre un demi et un kilogramme d’insectes chaque année. Que ce soit dans les colorants alimentaires contenant de la cochenille, ou bien ceux qui se sont invités par mégarde dans nos légumes ou autres recettes.

Il est cependant très rare de retrouver des cas d’intoxications ou d’empoisonnement liés à cette consommation non désirée. Et bien c’est plutôt normal, les insectes sont une véritable mine d’or nutritionnelle !

En effet, ils contiennent une énorme quantité de protéine, des vitamines, des acides gras essentiels, des minéraux, des fibres… Mais surtout, ils en renferment une bien plus grosse quantité que les autres aliments que nous consommons au quotidien !

Prenons l’exemple du grillon, il contient :

  • 3 fois plus de protéines que le bœuf à poids égal.
  • 100 gr suffisent à combler la moitié des besoins en protéines d’un adulte de 70 kg.
  • Pour environ 12 criquets, soit 20 grammes, nous avons l’équivalent en valeur énergétique d’un steak de bœuf de 110 gr.

En plus d’avoir un impact positif sur notre santé alimentaire, les insectes pourraient également résoudre un problème de taille : la malnutrition dans les pays souffrant de sous-alimentation.

farine insecte futur

Une farine respectueuse de l’environnement

Un autre atout et non des moindres de la farine d’insectes est son impact positif pour l’environnement. En 2050, le nombre d’êtres humains sur terre devrait atteindre 9 milliards, soit autant de bouches à nourrir. Ce qui entraînera inévitablement une hausse de la production alimentaire et donc des ressources énergétiques. Sans actions concrètes, les pénuries d’eau, de bois, d’énergie vont inexorablement s’accentuer et nous devons donc dès maintenant songer à de nouvelles habitudes.

Si l’on compare à la production de protéines animales, les protéines d’insectes sont bien moins énergivores sur quasiment tous les points. En voici quelques uns :

  • Pour 1 kg de protéines de bœuf, il faudra environ 8 kg d’aliments tandis que pour les insectes comme le criquet il en faudra 1 kg.
  • La surface d’élevage est elle aussi diminué de 90 %.
  • Au niveau de la consommation d’eau, il en faut 200 litres pour un kg de bœuf et moins de 30 pour pour les insectes.
  • Enfin, le plus impactant écologiquement est le rejet des gaz à effet de serre, divisé presque par 10 avec la culture de farine d’insecte ( 90 kg contre moins de 10 )

Vous l’aurez donc compris, outre ses effets bénéfiques pour la santé, la consommation d’insectes pourrait se révéler être au cœur des solutions d’avenir pour la préservation de notre planète.

La consommation d’insecte, un défi d’acceptabilité auprès des consommateurs

Bon pour la santé, bon pour la planète, alors pourquoi nous n’en voyons pas partout ?

Malgré le fait que les insectes sont consommés depuis le début de l’ère humaine dans le monde et que nous comptons environ 2 milliards d’être humains qui en consomment régulièrement, ils souffrent d’une mauvaise réputation en occident.

En Europe, selon un sondage, seulement 30 % des européens se disent prêts à inclure les insectes dans leur régime alimentaire dans le futur. C’est pas si mal, mais il reste encore 70 % de la population à convaincre.

Cette majorité, pour qui manger des insectes est souvent signe de dégout, voir de torture, est le facteur clé de l’acceptation de ce régime alimentaire. Pour y parvenir, certaines entreprises du secteur misent sur une nouvelle stratégie en intégrant les farines dans des produits de consommation courante.

On trouve désormais en vente dans certains points de vente et certaines boutiques en ligne des aliments contenant des protéines d’insecte comme des biscuits apéritifs, des barres granola, ou même des féculents où l’on mélange les farines d’insecte avec celle de blé. Mais ces stratégies seront-elles suffisantes pour faire évoluer les mentalités ?

La farine d’insectes: une nouvelle tendance alimentaire ?

On peut dire que dans le futur, les insectes prendront une place de plus en plus importante dans le régime alimentaire des occidentaux. 

En France, que l’on dit à la pointe de l’Europe dans ce milieu de la production de farine d’insectes destinées à la consommation humaine, on dénombre chaque année de nouvelles fermes à insectes qui s’ouvrent dans le but d’en commercialiser sa production.

Dans le secteur de la nourriture pour animaux, on avance un peu plus vite avec une transition pas à pas vers les farines d’insectes pour remplacer les farines animales, elles aussi aidées par la nouvelle législation européenne de 2021 en matière d’alimentation des volailles et des porcs. Dorénavant, les entreprises souhaitant se lancer dans ce domaine peuvent bénéficier d’un programme d’accompagnement.

Il y a fort à parier que dans les années à venir, l’Europe accordera une place de plus en plus importante aux nouvelles entreprises souhaitant produire des aliments à base d’insectes pour les humains et qu’à travers ceux-ci, elle soit de plus en plus acceptée par nos compatriotes.

Pour en savoir d’avantage, n’hésitez pas a regarder ce très bon reportage de la chaine Arte sur la consommation d’insecte :

FAQ

 

Farines d’insectes: pourquoi cette nouvelle tendance?



La farine d’insecte est une nouvelle tendance alimentaire qui a de nombreux avantages. Les insectes sont une source de protéines de haute qualité et contiennent également des vitamines, des minéraux et des acides aminés essentiels. La farine d’insecte est riche en fibres et peut donc être très bénéfique pour la santé digestive. De plus, elle est facilement digestible et peut être utilisée par les personnes qui ont des difficultés à digérer les protéines animales. La farine d’insecte est également très écologique et peu coûteuse à produire.

Comment est produite la farine d’insecte?



La farine d’insecte est généralement produite à partir de larves ou de pupes d’insectes. Les insectes sont nourris avec un régime alimentaire riche en protéines et en nutriments, puis ils sont tués et broyés en une fine poudre. 

Quelles sont les principales utilisations de la farine d’insecte?



La farine d’insecte peut être utilisée comme ingrédient dans de nombreux aliments, notamment les biscuits, les muffins, les pâtes, les céréales et les barres granola. Elle peut également être ajoutée à smoothies ou à jus de fruits pour augmenter le apport en protéines. Elle peut également être utilisée comme complément alimentaire pour aider à augmenter l’apport en protéines.

Où puis-je acheter de la farine d’insecte?



Ce type de farine est disponible dans de nombreux magasins spécialisés et en ligne. Vous pouvez également la commander directement auprès de certaines entreprises qui la produisent.

Est-ce que la farine d’insecte est sûre à consommer?



Oui, la farine d’insecte est généralement considérée comme sûre à consommer. Cependant, il est important de vérifier que vous achetez un produit de qualité supérieure provenant d’une source fiable. Il est également important de suivre les instructions de cuisson correctement afin de minimiser le risque de contamination bactérienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *